Tester le vaccin contre le coronavirus en Afrique.

Tester le vaccin contre le coronavirus en Afrique, qu’en est-il vraiment ?

Alors que la pandémie de coronavirus continue de gagner de plus en plus de pays, un sujet a principalement provoqué de longs débats et c’est surtout la possibilité de tester un vaccin pour contrer le Covid-19 dans les pays africains.

En effet, d’après les propos de deux experts français, qui ont annoncé le fait de réaliser des essais cliniques pour contrer le coronavirus en Afrique, nombreux sont ceux qui ont été pour ainsi dire indignés par cette idée, ce qui a créé la polémique du fait que le continent africain pourrait être un terrain d’expérimentation et que les africains seraient des cobayes.

Qu’en est-il de ce soi-disant vaccin ?

Il faut dire que depuis l’apparition de ce nouveau coronavirus, tout le monde n’attend qu’une chose et c’est surtout le fait que l’on puisse créer un vaccin efficace pour contrer une bonne fois pour toute ce virus inquiétant.

Toutefois, il est clair que pouvoir faire cela n’est pas encore possible du moins pas pour l’instant car l’élaboration d’un vaccin contre un virus qu’on ne connait pas assez comme l’est le coronavirus demande un temps considérable, mais aussi certaines conditions.

Donc, dans les meilleurs des cas, la création d’un vaccin contre le Covid-19 pourrait bien prendre des mois, voire même des années et va également nécessiter de faire des tests, en premier lieu sur des animaux, mais après cela sur des humains et ce, afin de déterminer l’efficacité du vaccin.

Or, le soi-disant vaccin qui devrait être testé en Afrique semble être une rumeur, mais surtout aussi que ce dernier est avant tout indiqué pour contrer la tuberculose qui en passant est également une maladie infectieuse qui touche les poumons.

« Les africains ne sont pas des cobayes! »

Même si en vérité le vaccin prévu pour être testé en Afrique n’est autre que le BCG, un vaccin prévu pour prévenir la tuberculose et qui est encore largement utilisé en Afrique mais ne l’est plus dans la plupart des pays développés, il est judicieux de dire que c’était surtout le seul fait d’avoir évoqué la possibilité de faire des tests dans le berceau de l’humanité qui a surtout été insupportable pour la plupart de ceux qui ont vu la déclaration des deux experts.

Effectivement, il est inconcevable qu’une telle chose puisse se produire voire même puisse être pensée car cela va à l’encontre de toute morale et c’est justement ce qui a provoqué l’indignation de milliers de personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *