Pourquoi les crèmes éclaircissantes font fureur en Afrique ?

Devenu très tendance depuis quelques années, le fait de se blanchir la peau fait partie des routines beauté quotidienne des femmes à la peau noire et ce pour avoir une peau plus claire.

En effet, cette pratique est très répandue dans plusieurs pays du monde et pas seulement en Afrique et résulte souvent d’une norme absurde apposée par la société et qui glorifie ceux et celles qui ont le teint clair.

De ce fait, nombreux sont ceux qui n’hésitent pas à dépenser une fortune pour dépigmenter leur peau avec diverses solutions, notamment des crèmes dites éclaircissantes, or il est clair que cela peut véritablement être dangereux pour la santé.

Le dangereux culte de la blancheur

Selon les données historiques, le fait de vouloir se blanchir la peau est apparue principalement durant les périodes de la colonisation où avoir la peau blanche signifiait généralement la beauté et l’appartenance à une classe supérieure.

Au fil du temps, cela s’est imprégné dans la plupart des cultures africaines et est de venu un phénomène de masse qui persiste encore de nos jours.

La recherche d’une peau plus claire peut également venir du fait de vouloir plaire, surtout pour les femmes en Afrique car depuis longtemps, les hommes préfèrent celles qui sont considérées comme étant plus claires, ce qui aggrave de plus en plus la situation.

Or, il est clair que cette pratique est très dangereuse pour la santé et que ceux et celles qui y ont recours le savent souvent, mais comme une drogue, cela rend accro et même si on sent qu’on devient malade, on ne décide pas pour autant d’arrêter.

Des produis éclaircissants pas toujours règlementés

Il est clair que le seul fait de mettre une crème qui permet la dépigmentation peut déjà provoquer de lourdes séquelles sur la santé, l’apparition de produits non règlementés aggrave véritablement la situation.

Effectivement, ces types de produits blanchissants reviennent souvent chers et de ce fait propose un part de marché non négligeable, ce qui pousse différents fabricants de produire d’en produire des versions encore plus dangereuse.

De plus, ceux qui les utilisent ne peuvent pas souvent se permettre d’en acheter régulièrement, ce qui les amène à consommer des  produits artisanaux qui font encore plus de ravages, notamment sur la peau. Eh oui, il n’est pas rare des solutions à base de substances décapantes comme l’eau de javel se retrouvent sur le marché, ce qui rend la situation encoure plus dramatique qu’elle ne l’est déjà.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *