Les maladies les plus meurtrières en Afrique

Les maladies font partie des grands égalisateurs dans ce monde. Jeunes, vieux, riches, pauvres ; nous tombons tous malades. Cependant, même si nous sommes tous susceptibles d’être malades, les taux de maladie changent considérablement d’un pays à l’autre. Pourquoi ? Pour comprendre cela, il y a peu de meilleurs endroits où regarder que le continent africain. Certains des taux de maladies les plus élevés au monde se trouvent en Afrique, en particulier chez les enfants, et ce n’est pas seulement à cause du climat chaud et humide.

Diarrhée

La diarrhée est le passage de trois selles ou plus au cours d’une journée donnée. Dans certains cas, elle est définie comme le passage des selles plus fréquemment que la normale pour l’individu. Cette maladie est plus fréquente en Afrique, plus particulièrement dans les pays les plus pauvres et en développement. En Afrique, la diarrhée est si prédominante qu’elle est responsable de 8 % de tous les décès en Afrique. La diarrhée est une maladie courante en Afrique en raison des taux élevés de malnutrition.

Tuberculose

La tuberculose est l’une des principales maladies en Afrique qui tue après une longue période d’épuisement de la victime. En Afrique, la tuberculose est très répandue, et plus de personnes meurent de la tuberculose dans ce contient qu’ailleurs. L’infection typique de la tuberculose attaque les poumons mais elle ne se limite pas à cet organe car elle peut également infecter une autre partie du corps. L’immunisation, une bonne ventilation, un régime alimentaire adéquat et une bonne hygiène personnelle sont quelques-uns des moyens sûrs de prévenir la tuberculose.

Paludisme

L’une des maladies les plus mortelles en Afrique, année après année, est le paludisme, une maladie du sang que les humains contractent à partir de parasites présents chez les moustiques. En gros, le moustique infecté vous pique, les parasites pénètrent dans votre sang et détruisent vos globules rouges. Ce n’est pas agréable. En 2015, il y a eu environ 212 millions de cas de paludisme signalés dans le monde, entraînant environ 429 000 décès. 90% de ces cas, et 92% de ces décès, se sont produits en Afrique. Les taux de mortalité les plus élevés ont été enregistrés chez les enfants.

Pneumonie

Selon les statistiques officielles, la pneumonie et les autres infections des voies respiratoires inférieures sont parmi les principales causes de décès en Afrique. La maladie touche aussi bien les enfants que les adultes et donne à ses victimes très peu de chances de survie. La pneumonie est responsable de 90 % des infections des voies respiratoires inférieures, et elle est responsable de la mort de plus de 800 000 personnes par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *