La soif de la prospérité du tourisme au Nigéria

Nigéria : L’insécurité a un impact négatif sur le tourisme

Aucune nation ne peut avoir une bonne image sur le tourisme sans d’abord prêter attention à la sécurité globale des habitants et des étrangers. Plus que toute autre activité économique, le succès ou l’échec des destinations touristiques dépend de la capacité de fournir un environnement sûr et sécuritaire pour les visiteurs.

L’insécurité nuit l’Image du Nigéria

Compte tenu de l’insécurité qui prévaut au Nigeria et de l’insurrection sans précédent de la secte Boko Haram, beaucoup ont soutenu que la filière ne s’en est pas bien tirée au cours des dernières années, aggravée par un terrible problème d’image.

Avec la persistance des actes terroristes et des conflits armés, de petits pays comme le Soudan, l’Afghanistan et le Pakistan ne figurent pas sur les listes des nations qui jouissent d’énormes avantages économiques et socioculturels qui abondent dans un secteur touristique viable. Ainsi, les voyageurs ont tendance à s’éloigner des zones chaudes et, par conséquent, beaucoup pensent que le secteur du tourisme nigérian continuera de subir des revers si l’insécurité n’est pas réglé. Ce malaise est contre-productif pour la croissance nationale et les avantages que l’on peut tirer du tourisme, tels que les recettes en devises, les recettes fiscales, les possibilités d’affaires pour les entrepreneurs et l’emploi pour les travailleurs dans le domaine.

Les Nigérians doivent cesser de penser négativement selon Sola Olumeko

Alors que des pays africains comme le Kenya, l’Afrique du Sud, l’Egypte et la Tanzanie ont adopté le tourisme comme véritable outil de construction nationale, de nombreux acteurs concernés au Nigeria se demandent si le gouvernement fédéral est à la hauteur des défis qui freinent la croissance du secteur. Mme Sola Olumeko, directrice du tourisme au sein du ministère fédéral de la culture, du tourisme et de l’orientation nationale, s’est demandé pourquoi les Nigérians ont constamment parlé de leur côté négatif au lieu de projeter les potentiels de la nation. Elle affirme que la question de la sécurité est un facteur commun, et que l’insécurité ne touche pas seulement le Nigéria mais le monde entier.

Tourisme - Les enfants très chaleureux du Nigéria

Ainsi, pour que le tourisme prospère, les nigérians devraient se concentrer davantage sur les rapports positifs que négatifs qui feront fuir les touristes. Tout en renforçant son appel au patriotisme, Mme Olumeko a aussi ajouté que d’autres pays ont excellé dans le tourisme parce qu’ils ne regardent pas leurs mauvais côtés. Ces pays exposent les bons côtés de leurs terres et cela devrait aussi être l’orientation du Nigeria. Elle a insisté sur le fait que la sécurité est une question très sensible dans le tourisme ; et qu’il est préférable d’évoquer leurs potentiels dans ce secteur, ce qui peut aussi contribuer à améliorer l’image du pays.

La Directrice du Tourisme a décrit les Nigérians comme des gens chaleureux et hospitaliers qui accueillent toute tribu ou étranger, quelle que soit la religion. Le Nigeria comprend 36 états avec des cultures diverses et de grands festivals reconnus internationalement. Le pays possède des sites intéressants à visiter comme Obudu Ranch Resort, Tinapa et divers artefacts.

Le tourisme a besoin d’infrastructure selon M. George Ufot

Sola Olumeko a confirmé que le ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Orientation nationale, le Grand Chef Edem Duke apportera une nouvelle air dans le secteur.  M. George Ufot, Directeur adjoint de la Culture au Ministère et également Président du Carnaval d’Abuja a le même point de vue. M. Ofot a déclaré que le fait de parler d’insécurité n’aidera pas le tourisme à prospérer, mais que la nation devrait plutôt se concentrer davantage sur les matériels d’installation nécessaires. Il a affirmé que le tourisme a besoin d’infrastructures, et que si l’administration actuelle ne fournit pas les infrastructures nécessaires, les gens se concentreront davantage sur d’autres pays comme le Ghana ou le Kenya sans venir dans leur propre pays.

Ces infrastructures sont essentielles ; l’électricité est un élément moteur pour d’autres secteurs, car en disposant d’une électricité stable, cela améliorera l’image et stimulera l’économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *