la sorcellerie.

Pourquoi les africains croient-ils encore à la sorcellerie ?

La sorcellerie, cette pratique qui se traduit par l’art d’utiliser des sorts a été présente dans la plupart des pays du monde dans les anciennes époques. Toutefois, aujourd’hui, elle a quasiment disparue et figure dans le folklore de nombreux pays, à l’exception peut-être de ceux de l’Afrique.

En effet, nombreux sont les peuples africains qui croient encore en la sorcellerie, mais en ont surtout peur de ceux qui la pratiquent, ce qui fait que rien que de penser au sorcier, à la sorcière ou aussi au mauvais sort suffit à faire paniquer la plupart des africains.

Croyance à la sorcellerie, un poison pour la société ?

Lorsqu’on a peur de quelque chose, on a souvent tendance à réagir de la mauvaise manière. Et c’est justement le cas en ce qui concerne la sorcellerie. Eh oui, la croyance en la sorcellerie est tellement ancrée chez les africains que c’est même devenue un poison pour la société.

Un poison puisque le moindre soupçon qu’une telle ou telle personne pratique cet art jugé malsain en Afrique suffit généralement à créer chez la population une crainte irrationnelle et qui aboutit souvent à des actes malheureux. Effectivement, nombreux sont les cas de violence à l’encontre de ceux jugés être des pratiquants de la sorcellerie et le pire est qu’il suffit d’un simple malentendu et l’inévitable pourrait se passer.

D’où vient la croyance en la sorcellerie en Afrique ?

Il faut dire que la culture africaine, mais surtout aussi celles de toutes les autres populations noires a toujours été indissociables à toutes les formes de sorcellerie.

Toutefois l’origine de cette pratique diffère de chaque pays, mais ce qu’il est possible de dire est que la sorcellerie vient souvent d’un héritage culturel et est souvent liée à la tradition. Eh oui, ce concept, si on peut le dire comme ça, trouve ses sources dans les anciennes croyances africaines et s’est dispersées partout avec la population noire. La preuve de cela est certainement l’apparition du vaudou, qui est encore très présent dans les peuples noirs des Caraïbes.

Et même si la sorcellerie fait donc partie de l’héritage culturel du peuple africain, il faut dire que le véritable problème la concernant est surtout la mauvaise image qui lui est attribué et aussi qu’elle est souvent utilisée à tort, ce qui explique principalement la crainte qu’elle inspire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *