le livre de Kemi seba intitulant l'Afrique libre ou la mort

Le nouveau livre de Kemi Seba : L’Afrique Libre ou la Mort

Ce Samedi dernier, Kemi Seba tenait sa séance de dédicace suite à la sortie de son nouveau livre « L’Afrique Libre ou la Mort » au Moussa L’africain, un restaurant situé au cœur de Paris, près des Halles.
Pendant 3 heures, c’était un défilé continu de fans venant acheter un exemplaire du livre ou plus d’un grand frère et d’une icône mondiale contre l’oppression des afro-descendants et pour la souveraineté de l’Afrique. Dans le plus grand calme et le plus grand respect, ce temps de dévouement a été marqué de gestes et de paroles d’encouragement, afin d’apporter un soutien pratique à l’activiste et écrivain Kemi Seba. De plus, en 2 heures, plus de 500 livres ont été vendus.

Le contenu du livre de Kemi Seba

Kemi Seba - L'Afrique libre ou la mort

Ce bouquin intitulé « L’Afrique Libre ou la Mort » nous éveille à la renaissance d’un mouvement panafricain du 21ème siècle incarné par Kemi Seba. Ce combat s’inscrit dans la continuité de la mission de nos ancêtres qui se sont battus pour la souveraineté de l’Afrique afin de « retrouver notre ancienne noblesse », insiste l’auteur.

La résonance du titre du slogan de Thomas Sankara, icône de la résistance panafricaine des années 1980, « La Patrie ou la Mort, nous vaincrons » devient le choix de la couverture du livre appuyé par une image de lui devant la tombe de ce dernier dans le cimetière de Dagnoen au Burkina Faso. En effet, ces mots sont pleins de symboles et porteurs d’espoir.

La mission panafricaine pour la libération et l’autodétermination de notre peuple est encore à découvrir. Par contre, ses ennemis depuis les pseudo-indépendances, en particulier dans la zone francophone, ont depuis lors accentués leurs systèmes d’appauvrissement du continent Africain et de ses peuples dans le monde entier.

Le livre retrace donc la lutte géopolitique de Kemi Seba et de son ONG « Urgences Panafricanistes », leur légitimité et leur pertinence à une époque où le néocolonialisme s’est transformé en mondialisation ultralibérale. En conséquence, l’auteur s’est entouré de nombreuses personnalités internationales aux vues similaires qui, comme lui, s’opposent aux forces étrangères colonisatrices du XXIe siècle, dont sept hommes qu’il a soigneusement sélectionnés pour préface à son livre, à savoir :

Biram Dah Abeid

L’homme politique mauritanien, figure emblématique de la lutte contre l’esclavage en Mauritanie et dans le monde arabe. Emprisonné à plusieurs reprises, il a reçu en 2013 le Prix des Droits de l’Homme des Nations Unies.

Alexandre Douguine

Un géopoliticien russe, philosophe, anti-impérialiste, conseiller stratégique du Parlement russe et de l’Académie militaire de Moscou. Il est considéré comme l’idéologue russe le plus influent.

Elie Domota

Un révolutionnaire guadeloupéen, syndicaliste, militant indépendantiste, porte-parole du LKP (Liyannaj Kont Pwofitasyon, ce qui se traduit par « ensemble contre la Protifasion en français ». Il est aussi secrétaire général de l’UGTG (Union générale des travailleurs de Guadeloupe).

Pedro Biscay

Un avocat argentin spécialisé dans le crime économique. Activiste péroniste militant en faveur de l’alliance tricontinentale, il a été directeur de la Banque centrale d’Argentine pendant de nombreuses années. Il est le fondateur du Centre de recherche et de prévention de la criminalité économique.

Djimon Hounsou

Un acteur béninois hollywoodien, connu pour ses rôles, comme dans Gladiator, Amistad, Blood Diamond. Il est sur le point de sortir un film sur le roi Behanzin et un documentaire sur Vodoun.

Ganiou Soglo

Un ministre de la Culture au Bénin de 2008 à 2011 et fils de l’ancien président de la République du Bénin, Nicéphore Soglo. Il est considéré comme le pilier de la vie culturelle béninoise.

Nicolas Anelka

Un footballeur et manager international qui a joué pour le PSG, Manchester City et Chelsea. Il est aussi non-conformiste et l’icône de la banlieue française.

À qui le livre est destiné ?

Dans cet ouvrage, qui succède à 3 essais sur le néocolonialisme (Supra Négritude en 2013, Black Nihilism en 2014 et Epoque Obscure en 2016). Kemi Seba fournit un cadre et une grille de lecture pour les jeunes Africains et les générations futures, dans un langage simple pour leur permettre de décrypter l’oppression systémique à laquelle ils sont confrontés. De plus, il les encourage à être un citoyen actif et fidèle à son slogan « ce que les élites africaines ne font pas pour le peuple, le peuple le fera lui-même ».

Le livre « L’Afrique libre ou la mort » est publié par New African Cultures Editions. Il est en vente sur Amazon, Price Minister et FIAT LUX EDITIONS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *