des poteaux qui supportent les fils électriques

Le système électrique de l’Afrique du Sud en déclin

Le délestage est revenu en Afrique du Sud ces dernières semaines après que les travailleurs de la compagnie d’Eskom en grève ont saboté le réseau national. Cependant, ce n’est pas le plus gros problème auquel est confronté le système électrique du pays.

En effet, au cours de ces deux dernières années, de nouvelles recherches sur les pannes de courant en Afrique du Sud montre une augmentation drastique du nombre de délestages.

La recherche a été menée par deux entreprises d’informatique. En effet, ils ont suivi le nombre d’heures de panne dans plusieurs zones du pays, ce qui a révélé une augmentation de plus de 100 % des interruptions de courant en 2018.

La recherche prévoit en outre une hausse de 100 % des coupures d’électricité en Afrique du Sud pour l’été 2018.

La compagnie d’Eskom nie les faits établis

Eskom a déclaré qu’il n’y a aucune preuve concrète à l’appui de l’information concernant l’augmentation des pannes d’électricité de leur part durant cette année 2018.

Elle a aussi ajouté qu’elle entretient et améliore continuellement l’infrastructure du réseau pour gérer la surcharge, et sécuriser le réseau pour décourager le vol des équipements.

En effet, elle s’engage de manière proactive avec les communautés affectées et s’associe à d’autres acteurs clés, y compris le gouvernement local et la police, afin de trouver des solutions durables pour réduire encore davantage le nombre de pannes.

La compagnie a ajouté qu’elle se concentre sur le rétablissement de l’approvisionnement d’électricité des clients dans le délai prescrit de 7,5 heures.

Selon l’entreprise, les pannes de courant sont principalement causées par la surcharge des transformateurs. En particulier pendant les périodes hivernales, et ceci est souvent le résultat de vols, de vandalisme et de connexions illégales.

Les entreprises Vodacom, MTN et Telkom confirment les résultats de la recherche

La ville d'Afrique du Sud

En effet, Vodacom et MTN ont déclaré que les résultats de la recherche sont exacts selon les pannes de courant sur leurs réseaux. Vodacom a déclaré qu’elle a connu de nombreuses pannes d’électricité au cours des six premiers mois de 2018.

Elles ont ajouté qu’il y a eu une hausse de coupures de courant pendant les mois de mars et juin en particulier à cause des délestages la plupart du temps.

Selon elles, leurs systèmes de secours fonctionnent à haute capacité pour assurer la disponibilité du réseau en cas de panne de courant.

D’après Jacqui O’Sullivan, responsable des affaires générales de MTN SA, il y a eu une dégradation constante et récurrente de l’approvisionnement en électricité.

MTN a énuméré les problèmes d’approvisionnement municipal, le vieillissement de l’infrastructure électrique, le vandalisme et le vol de câbles comme causes courantes des pannes d’électricité affectant les opérateurs mobiles.

M. O’Sullivan a déclaré que son entreprise continuera d’investir et de déployer des batteries de secours ainsi que des générateurs supplémentaires pour résoudre les problèmes.

En effet, MTN SA investira près de 192 Millions d’euros supplémentaires au cours du second semestre afin de limiter l’impact des problèmes d’approvisionnement en électricité auprès de leurs clients.

Pour l’entreprise Telkom, elle a déclaré qu’elle a également connu un plus grand nombre d’heures de panne d’électricité en 2018.

Elle a ajouté que les pannes d’électricité ont un impact sur l’entreprise et ses abonnés, avec une disponibilité réduite du réseau et une pire expérience client.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *