Manifestation au Soudan : au moins une trentaine de personnes tuées

La situation politique du Soudan s’est encore détériorée suite à un nouveau drame d’une violence inouïe survenue le lundi 03 juin à Khartoum et qui a fait pas moins de 30 morts.

En effet, l’armée avait pris la décision de disperser les manifestants qui ont fait un sit-in devant le quartier des forces armées.

Ce rebondissement est tout à fait déplorable puisque d’après les négociations qui ont suivi depuis près de deux mois, les dirigeants actuels n’ont pas rempli leurs engagements de remettre le pouvoir aux civils, or c’était justement le but de ces manifestations qui se sont répété suite à la chute d’Omar el-Béchir le 11 Avril dernier.

Manifestation au Soudan : un assaut d’une rare brutalité

D’après le témoignage de ceux qui étaient présents lors de la manifestation, des troupes composées des éléments de l’armée, mais aussi de la milice des forces de soutien rapide ou RSF ont usé de gros moyens pour pouvoir déloger ceux qui ont manifestés. Le bilan de cet assaut a donc été plus que monstrueux puisque pas moins d’une trentaine de personne ont été tuées, ce qui a alerté le monde entier.

Manifestation au Soudan : une négociation qui a portant été en bonne voie

Même si un accord a été pris en compte par les deux parties, à savoir les militaires qui ont pris le pouvoir au président Omar el-Béchir et les révolutionnaires, cela a été réduit à néant suite à ce drame sans précédent. En effet, cet accord avait stipulé une transition politique qui favorisait surtout les parties civiles et que les militaires ont même promis un système de partage de pouvoir. Or, avec ce revirement, toutes les chances de jouir d’une transition qu’on pourrait qualifié de pacifique se sont rapidement envolées.

De plus, ceux qui gouvernent le Soudan à l’heure actuelle ont également changé radicalement d’avis puisque le lendemain même de ce massacre, une communiqué concernant un appel aux élections a été diffusé, ce qui n’était véritablement pas ce que voulait le peuple.

Manifestation au Soudan : l’ONU fait savoir ses inquiétudes

Vu que l’opération menée par les détenteurs actuels du pouvoir au Soudan a fait de lourds dégâts, notamment des dizaines de morts et des centaines de blessés, l’ONU n’a pas attendu longtemps pour agir et a même dénoncé cet acte odieux.

De plus, de plusieurs condamnations d’ordre internationale ont déjà été émise contre cet acte et plusieurs pays ont déjà réclamé une réunion en urgence concernant le Conseil de sécurité au sein de l’ONU. Cette réunion se tiendra le Mardi 04 juin et décidera des mesures à prendre concernant la situation qui ne manque pas d’empirer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *