L’existence de la panthère noire a été confirmée

Nul ne le sait si c’est à cause de l’œuvre planétaire « Black panther » de la société de production Marvel, mais une panthère noire vient d’être aperçue et même prise en photo et vidéo à Nairobi.

Cet animal considéré comme étant très rare a déjà été vu, mais 100 ans auparavant, à savoir en 1909. Sa capture en image a donc été une première mondiale, surtout grâce à l’obtention d’une vidéo très nette qui montre bien l’animal.

Comment se fait qu’il y ait une panthère noire en Afrique ?

En vérité, la dite panthère est en fait un léopard qui, d’après les scientifiques, a subit une mutation génétique appelé le mélanisme. Cette mutation est comme ainsi dire le contraire de l’albinisme puisque elle favorise la surproduction de pigments noirs et rend de ce fait la fourrure ou la peau d’un animal entièrement noire.

La présence de la panthère noire en Afrique a été toujours très controversée et ce depuis la plus ou moins rumeurs qui a été lancé en 1909 après une photo prise à Addis Abeba qui avait circulé. L’obtention de ces images est donc une vraie aubaine, puisqu’elles permettent de confirmer de manière scientifique la véracité des léopards noirs d’Afrique.

Comment a-t-on eu ces images ?

Ce sont principalement les chercheurs au sein du zoo de San Diego qui ont accompli l’exploit de capturer en image la panthère noire d’Afrique.

Initialement, ils ont monté un projet visant à observer et étudier les léopards qui se trouvent dans la réserve Loisaba Wildlife à Kenya. En parallèle, les scientifiques et quelques photographes passionnés ont également entrepris de mettre à jour l’existence de la panthère et on peut dire que leurs efforts ont été bien payés. En effet, c’est à cause de rumeurs sur lequel l’animal aurait été aperçut par ci par là qu’ils ont décidé de le débusquer et ce pour le montrer au monde entier.

Pour ce faire, ils ont déployés divers appareils en guise de piège et c’est ce qui a permis de mettre à jour la présence de cet animal rare.

On peut dire que la communauté scientifique a été plus qu’ému et pas seulement puisque les responsables de la réserve ont annoncé via leur site leur plus grande satisfaction qui est témoigné par ces quelques phrases : « Nous sommes très enthousiastes d’apprendre que ces appareils pièges aient pu prendre de rares images de léopards mélaniques, plus connus sous le nom de panthères noires »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *