Les villes les plus High tech en Afrique

La technologie est sans aucun doute devenue un catalyseur important de la croissance économique dans le monde et en Afrique en particulier. Avec la croissance de la classe moyenne, l’urbanisation et les investissements dans l’infrastructure des technologies de l’information, les investisseurs numériques mondiaux voient le continent comme leur prochaine grande destination d’investissement, voici certaines villes high tech de l’Afrique.

Nairobi, Kenya

Nairobi est considérée comme « la ville la plus intelligente de l’Afrique » et l’économie du Kenya a enregistré une croissance enviable au fil des ans, grâce à ses investissements dans la technologie.

L’énorme succès de M-Pesa, une application mobile transformatrice pour le transfert d’argent et les services financiers est à l’avant-garde d’une histoire à succès, et a contribué à positionner Nairobi comme le centre technologique du continent. Le succès de M-Pesa a changé l’interaction économique au Kenya et a mené à la création d’une myriade de petites entreprises. En 2013, 43 % du PIB du Kenya a transité par M-Pesa.

Surnommée la Silicon Valley de l’Afrique. La ville regorge de start-ups et de pôles technologiques comme iHub, qui a donné naissance à 150 start-ups et créé plus de 1 300 emplois. De 2002 à 2010, la valeur des exportations kenyanes de produits technologiques est passée de 16 à 360 millions de dollars. En 2014, le secteur des technologies représentait environ 8,4 % du PIB du Kenya. Avec de nombreuses villes du continent qui s’efforcent de devenir les plus technophiles possible, la disponibilité du Wi-Fi est devenue un facteur déterminant pour atteindre cet objectif. A Nairobi, on peut profiter gratuitement du Wi-Fi à bord des taxis, grâce à une initiative du gouvernement en partenariat avec Safaricom, le plus grand fournisseur de réseau du Kenya.

Johannesburg, Afrique du Sud

Dans le contexte d’un pays avide de technologie, Johannesburg poursuit d’être la salle des machines de l’Afrique du Sud, avec des centres technologiques tels que JoziHub en tête.

Les autorités sud-africaines se sont efforcées de faire de Johannesburg le prochain grand centre technologique d’Afrique et du monde en général. L’un des projets les plus remarquables est la construction en cours d’une zone d’innovation numérique par l’Université de Witwatersrand à Johannesburg. Avec ce projet, connu localement sous le nom de Tshimologong Precinct, l’université espère fournir aux jeunes innovateurs numériques l’espace et les outils nécessaires pour développer les compétences nécessaires.

Nigeria

Avec une population de 198 ou 200 millions d’habitants, l’avantage le plus évident du Nigeria est sa taille de marché en tant que première économie d’Afrique. Bien qu’elle ne se porte pas très bien en ce qui concerne l’infrastructure, l’énorme population de la classe moyenne inférieure du Nigéria offre un énorme potentiel pour les jeunes entreprises qui cherchent à étendre leurs activités. Le centre commercial, Lagos, a une population de 21 millions d’habitants, la grappe technologique la plus importante et la plus active du pays à Yaba, et de nombreuses opportunités d’investissement. L’économie de Lagos est également plus importante que celle du Kenya et du Ghana et le gouvernement a élaboré de meilleures réglementations pour l’enregistrement des entreprises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *