Afrique : l’environnement est de plus en plus menacé

L’Afrique est dotée de ressources naturelles et minérales, mais l’exploitation de ces ressources a entraîné une pollution extrême de l’environnement. La croissance démographique et l’urbanisation dues à l’évolution de la situation ont également largement contribué à la pollution actuelle en Afrique. Le changement climatique, la déforestation et la pollution de l’environnement menacent sérieusement son avenir.

La pollution atmosphérique

Les émissions dues au trafic, les poussières transportées et le brûlage à ciel ouvert sont tous des facteurs importants de la pollution atmosphérique en Afrique. Le désert du Sahara est une source importante de poussières transportées, surtout pendant la saison des harmattans en Afrique de l’Ouest. Les émissions de mercure sont très élevées en Afrique du Sud en raison de la combustion du charbon et de l’extraction de l’or. Les polluants atmosphériques peuvent contaminer l’eau et le sol par les dépôts atmosphériques.

La pollution des eaux

Les principales sources de pollution des eaux de surface sont les rejets urbains et industriels d’effluents non traités dans l’eau. Quelques pays africains ont des normes pour le rejet des effluents dans les eaux de surface, mais on ignore si ces normes sont appliquées. Bien que les sources d’eau souterraine dans les puits et les forages soient les principales sources d’eau potable pour la population africaine, la qualité biologique de ces sources d’eau souterraine est généralement faible dans la région en raison de la proximité immédiate des installations sanitaires.

La pollution des sols

Les sources identifiées de pollution des sols en Afrique comprennent les activités agricoles, l’exploitation minière, les émissions au bord des routes, les ateliers de mécanique automobile, les décharges d’ordures et les déchets électroniques. Les marées noires constituent un problème majeur dans les pays africains riches en pétrole comme le Nigeria et l’Angola.

Les solutions

Lorsqu’il s’agit de protéger l’environnement, les pays africains sont très peu performants. L’utilisation non durable de la biodiversité, la pollution des ressources en eau et l’incapacité à atténuer les effets du changement climatique en sont trois exemples. Les citoyens peuvent apporter leur aide de plusieurs façons. Une consommation responsable et une attitude respectueuse de l’environnement, s’assurer que les questions environnementales figurent parmi les priorités des stratégies gouvernementales, sensibiliser leurs pairs à la nécessité de protéger l’environnement et s’engager et soutenir ceux qui défendent l’environnement. De nombreux pays africains sont encore riches en ressources naturelles. Ils ont la possibilité d’éviter nombre des voies de développement à forte intensité de ressources et nuisibles à l’environnement de la plupart des pays développés. Mais pour ce faire, une structure de gouvernance environnementale plus solide est essentielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *